Archives de la catégorie ‘Général’

Sur Le Footeur on ne fait pas dans le copier/coller, par contre quand on ne peut s’empêcher d’être touché par une publication faite par un de nos collègues blogueurs et que tout y est parfaitement dit, on ne peut qu’avoir recours à cette méthode pour partager ce contenu. Alors voici, tel que publié par notre ami Le Gaffer sur LE 12e JOUEUR et avec sa bénédiction, un aperçu d’une incroyable épopée qui ne laissera personne indifférent.

A.M.

Le documentaire ‘Leone Stars’ est issu d’un projet canadien développé par Ngardy Conteh.

Conteh s’est rendu dans son pays natal en mars dernier pour suivre une équipe de soccer très spéciale du Sierra Leone. L’équipe est formée d’hommes qui ont perdu des membres alors qu’ils étaient enfants durant la guerre civile des années 90. Maintenant adultes, ils n’ont pas de famille, d’emploi et d’argent. Il ne leur reste que le soccer.

Une histoire touchante, et surtout, un documentaire qui promet.

Voyez la bande-annonce

Source: Leone Stars

This project has attracted some of the top film, music and photography talents in Canada and the United States: K’NAAN who has contributed his song, “Fire in Freetown,” to this trailer you see; JERRY McINTOSH, a longtime executive for CBC-TV and now heads the documentary program at the world renown Canadian Film Centre; Hot Docs board member WALTER FORSYTH who produced the viral hit How to Be Alone and the feature doc CUBERS; New York photographer FIONA ABOUD, and journalist/filmmaker ALLAN TONG.

They’re helping me make a 15-minute documentary about an amputee soccer team in Sierra Leone. I was born there, but grew up in Canada where I make movies and TV series. NOTE: Only a few minutes of rough, demonstration footage (in the trailer here) has been shot. The funds raised will be used to go back and shoot this movie.

The film will profile these players whose arms and legs rebel soldiers hacked off in the civil war of the 90s. They were children then, and today the players have no family, job or home — only the game of soccer. The team is their family, and their fans their admirers. Soccer has turned these amputees from victims into champions.

The amputees inspire me. They have nothing in this world except their teammates and the game of soccer. Soccer gives them hope and (pardon the pun) a goal in life. The team has won the all-African championships which has made them heroes. Imagine a stadium cheering a homeless, legless, 22-year-old man.

Secondly, I feel a kinship with the players. I’m of that generation that suffered the most during the civil war. If I had stayed in Sierra Leone I could’ve lost my arm, lost my family, and been enslaved. Only because my father taught abroad did I escape the killing fields. It is impossible not to wonder how my life could’ve been if I had followed a different path.

The inspiration comes from FIONA ABOUD, associate producer and a New York photographer who shot the Leone Stars during an assignment in 2007, and from Allan Tong who alerted me to Fiona’s photos. Their reaction to these players was the same.

The amputees give me hope, and I bet they will inspire you.

Publicités

Le club espagnol Getafe, qui traverse actuellement la pire crise économique de son histoire, serait sur le point d’être vendu au Royal Emirates Group, présidé par le Sheikh Butti Bin Suhail Al Maktoum de Dubaï.

Malgré l’avancement des pourparlers, le président de Getafe, Angel Torres a démenti la vente de son club. « J’étais à Dubaï à la recherche de sponsors. Nous avons signé une série d’ententes et de protocoles. Getafe n’a pas encore été vendu » a-t-il déclaré aux journalistes présents lors de son arrivée à Madrid, en provenance de Dubaï.

Du côté du Royal Emirates Group on a affirmé jeudi, par voie de communiqué,  avoir signé avec Torres une entente oscillant entre 70 et 90 millions d’Euros (100 et 130 millions U$) pour l’achat du club de la banlieue madrilène. »Le Royal Emirates Group a l’intention d’investir lourdement dans l’incorporation de sang neuf et la promotion de l’équipe dans la région, afin de faire de Dubai une passerelle incontournable entre l’Europe et le Moyen-Orient » pouvait-on lire dans ledit communiqué.

Le Sheikh Butti Bin Suhail Al Maktoum a par ailleurs déclaré, lors d’une conférence de presse tenue à Dubaï, que l’équipe porterait dorénavant le nom de « Getafe Team Dubai ».

Ce ne serait pas la première fois que la direction de Getafe se lance dans une campagne au goût plutôt douteux, il faut le dire, afin de se sortir du marasme financier dans lequel le club se trouve. Rappelos nous de son partenariat, depuis 2009, avec la chaîne américaine de malbouffe Burger King et notamment de l’introduction de la publicité « à l’intérieur du maillot » (voir ptoto ci-contre). Seule différence (plutôt majeure), c’est que cette fois ce n’est pas un espace-pub de maillot qui est en jeu mais bien le nom du club lui-même. Parions que les supporters de Getafe ne sont pas trop chauds à l’idéee d’encourager « Team Dubai« .

A.M.

SOURCES:
DIRTY TACKLE
REUTERS
GETTY IMAGES

Si on le compare aux autres sports les plus populaires en Amérique du Nord, le foot n’en est pas un de statistiques. Lors d’un match professionnel on complile à peu près juste les buts marqués, tirs au but, tirs cadrés, cartons, corners et possession du ballon (à part en MLS où, pour américaniser un peu la chose, on compile aussi les passes). Pas vraiment de quoi émouvoir un féru de stats comme il y en a tant au hockey, baseball, football américain… Un Fern dans Les Boys, pour caricaturer.

Parmi ces données, une des plus importantes est celle quantifiant la proportion de possession du ballon entre les deux équipes. Loin d’être une science exacte et directement liée au style de jeu préconisé de part et d’autre, cette statistique n’en demeure pas moins révélatrice.

À ce niveau, le FC Barcelone de Pep Guardiola a une fois de plus donné du poids à sa candidature de « Meilleur Club de l’Histoire ». En effet, selon des statistiques publiées par le quotidien madrilène (pour ne pas dire Madridiste) MARCA, la dernière fois que le Barça a perdu la « possession du ballon » c’est face au Real, le 8 mai 2008, sous Frank Rijkaard. Depuis ce jour, la formation Blaugrana a disputé 166 matchs consécutifs (!) lors desquels elle a été supérieure à ce chapitre.

Par ailleurs, cette domination est à la hausse. En Liga cette saison le FC Barcelone maintient une moyenne de 71.1% de possesion, comparativement à 66.6% la saison dernière et à 65.3% lors de la première année de Guardiola à la barre de l’équipe. Rien pour rassurer la compétition!

Le plus grand écart que le Barça ait fait subir à un adversaire lors de cette période est de 84%-16%. C’était au Camp Nou, face au Panathinaïkos lors de la première journée de la Ligue des Champions. À l’opposé, l’équipe ayant passé plus près de ravir ce pourcentage au club catalan fut le Getafe, la saison dernière, alors qu’il a pu le limiter à 51.9%.

Ironiquement, Un des matches où le FC Barcelone à le plus dominé un adversaire en terme de possession (80.2%), fut ce match retour des demi-finales de la Champions 2010 contre l’Inter de Mourinho. Le Barça l’avait emporté 1-0 mais s’était incliné dans le cumulatif 3-2. Comme je le mentionne plus haut, le style de jeu y est pour beaucoup!

A.M.

Bienvenue!

Publié: 17 février 2011 dans Général

Comme son nom le suggère, ce blogue est un lieu dédié exclusivement au football (le vrai, celui qui se joue avec les pieds), son actualité et son histoire, ses acteurs, leurs exploits et ratés, bref: Tout ce qui peut intéresser un amateur de ballon rond de ce monde.
Merci de me joindre et au plaisir d’échanger un maximum d’infos, idées et opinions avec vous tous, en honneur à cette passion qui nous unit et qui fait de nous des Footeurs à part entière!

A.M.