Articles Tagués ‘la liga’

Dans la longue histoire de La Liga, fondée en 1929, seuls deux joueurs ont atteint le plateau des 38 buts en une saison, soit Telmo Zarra, de l’Athletic Bilbao en 1950-51 et l’international mexicain Hugo Sanchez avec le Real Madrid, en 1989-90.

Avec ses quatre buts face à Seville hier, C. Ronaldo menace ce record, lui qui compte maintenant 34 réalisations, avec trois matches à jouer en Liga. Suite à son absence de la semaine dernière face au Zaragoza pour des raisons tactiques, plusieurs croyaient que CR7 tirait alors sa réverence de la lutte pour le titre de meilleur buteur d’Espagne. C’était sans compter sur son « poker de buts » (son deuxième de la saison) qui lui permet de dépasser Lionel Messi (33 buts) dans la course au Pichichi, mais également de menacer le record absolu, intouché depuis plus de vingt ans.

A.M.

SOURCE: MARCA

FAITS SAILLANTS REAL MADRID-SEVILLE (6-2)

Publicités

Le club espagnol Getafe, qui traverse actuellement la pire crise économique de son histoire, serait sur le point d’être vendu au Royal Emirates Group, présidé par le Sheikh Butti Bin Suhail Al Maktoum de Dubaï.

Malgré l’avancement des pourparlers, le président de Getafe, Angel Torres a démenti la vente de son club. « J’étais à Dubaï à la recherche de sponsors. Nous avons signé une série d’ententes et de protocoles. Getafe n’a pas encore été vendu » a-t-il déclaré aux journalistes présents lors de son arrivée à Madrid, en provenance de Dubaï.

Du côté du Royal Emirates Group on a affirmé jeudi, par voie de communiqué,  avoir signé avec Torres une entente oscillant entre 70 et 90 millions d’Euros (100 et 130 millions U$) pour l’achat du club de la banlieue madrilène. »Le Royal Emirates Group a l’intention d’investir lourdement dans l’incorporation de sang neuf et la promotion de l’équipe dans la région, afin de faire de Dubai une passerelle incontournable entre l’Europe et le Moyen-Orient » pouvait-on lire dans ledit communiqué.

Le Sheikh Butti Bin Suhail Al Maktoum a par ailleurs déclaré, lors d’une conférence de presse tenue à Dubaï, que l’équipe porterait dorénavant le nom de « Getafe Team Dubai ».

Ce ne serait pas la première fois que la direction de Getafe se lance dans une campagne au goût plutôt douteux, il faut le dire, afin de se sortir du marasme financier dans lequel le club se trouve. Rappelos nous de son partenariat, depuis 2009, avec la chaîne américaine de malbouffe Burger King et notamment de l’introduction de la publicité « à l’intérieur du maillot » (voir ptoto ci-contre). Seule différence (plutôt majeure), c’est que cette fois ce n’est pas un espace-pub de maillot qui est en jeu mais bien le nom du club lui-même. Parions que les supporters de Getafe ne sont pas trop chauds à l’idéee d’encourager « Team Dubai« .

A.M.

SOURCES:
DIRTY TACKLE
REUTERS
GETTY IMAGES

Si on le compare aux autres sports les plus populaires en Amérique du Nord, le foot n’en est pas un de statistiques. Lors d’un match professionnel on complile à peu près juste les buts marqués, tirs au but, tirs cadrés, cartons, corners et possession du ballon (à part en MLS où, pour américaniser un peu la chose, on compile aussi les passes). Pas vraiment de quoi émouvoir un féru de stats comme il y en a tant au hockey, baseball, football américain… Un Fern dans Les Boys, pour caricaturer.

Parmi ces données, une des plus importantes est celle quantifiant la proportion de possession du ballon entre les deux équipes. Loin d’être une science exacte et directement liée au style de jeu préconisé de part et d’autre, cette statistique n’en demeure pas moins révélatrice.

À ce niveau, le FC Barcelone de Pep Guardiola a une fois de plus donné du poids à sa candidature de « Meilleur Club de l’Histoire ». En effet, selon des statistiques publiées par le quotidien madrilène (pour ne pas dire Madridiste) MARCA, la dernière fois que le Barça a perdu la « possession du ballon » c’est face au Real, le 8 mai 2008, sous Frank Rijkaard. Depuis ce jour, la formation Blaugrana a disputé 166 matchs consécutifs (!) lors desquels elle a été supérieure à ce chapitre.

Par ailleurs, cette domination est à la hausse. En Liga cette saison le FC Barcelone maintient une moyenne de 71.1% de possesion, comparativement à 66.6% la saison dernière et à 65.3% lors de la première année de Guardiola à la barre de l’équipe. Rien pour rassurer la compétition!

Le plus grand écart que le Barça ait fait subir à un adversaire lors de cette période est de 84%-16%. C’était au Camp Nou, face au Panathinaïkos lors de la première journée de la Ligue des Champions. À l’opposé, l’équipe ayant passé plus près de ravir ce pourcentage au club catalan fut le Getafe, la saison dernière, alors qu’il a pu le limiter à 51.9%.

Ironiquement, Un des matches où le FC Barcelone à le plus dominé un adversaire en terme de possession (80.2%), fut ce match retour des demi-finales de la Champions 2010 contre l’Inter de Mourinho. Le Barça l’avait emporté 1-0 mais s’était incliné dans le cumulatif 3-2. Comme je le mentionne plus haut, le style de jeu y est pour beaucoup!

A.M.